no comments

Grenade la belle andalouse

Entre flores, fandangillos y alegría… il y a Grenade ! Car oui, cette magnifique ville d’Andalousie réunit à la fois les fleurs magnifiques et exubérantes, la danse, la joie et d’une manière générale les arts et donc la beauté.
Grenade fait partie des destinations au soleil à ne pas rater. Elle fut la dernière capitale musulmane en Espagne et son art, sa culture en portent des mémoires sophistiquées et raffinées.
Que voir à Grenade ? Tout !
A l’époque antique Grenade est déjà une ville importante. De fondation ibère, elle va connaître les invasions romaines, puis byzantines et wisigothes. Chacune laissera des traces encore visibles. Granata n’est alors qu’un quartier excentré de la ville appelée Elvira. La plus importante de toutes les invasions, la plus marquante, est bien la conquête musulmane qui débute en 711 par un détachement venu de Syrie. Elvira est détruite en 1010, lors des troubles civils consécutifs à la mort d’Almanzor, les habitants se réfugient à Granata. La ville prend son essor, elle devient un royaume indépendant en 1013. Les pouvoirs vont s’y affronter, s’y succéder jusqu’à la chute de Boabdil en 1492 et le retour de la province dans le giron espagnol.
Pendant ces siècles, les constructions se sont succédées et la ville a profité d’artistes, d’architectes exceptionnels. Vous pourrez encore y admirer de très nombreuses réalisations qui rivalisent toutes de beauté et d’élégance.

Une des plus célèbres est l’Alhambra. Elle fait partie dorénavant du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Alhambra signifie « rouge » en arabe. Il s’agit d’un ensemble fortifié, une citadelle, composée de quatre parties : l’Alcazaba, citadelle militaire qui est à l’origine de l’ensemble, les palais nasrides (qui renferme notamment la célèbre Cour des Lions), le Generalife et le palais de Charles Quint, de style Renaissance.
Sa construction a débuté en 1238, sous le règne de Mohammed ben Nazar, le fondateur de la dynastie des Nasrides.
Vous devrez absolument vous promener dans les Jardins du Partal. Situés dans l’enceinte de l’Alhambra, ils s’étendent langoureusement en étages, au gré des paliers, des pergolas et autres escaliers secrets, entourés de plantes exotiques et de fleurs toutes plus somptueuses les unes que les autres. A la Tour des Dames, vous pourrez vous rafraîchir auprès de la pièce d’eau et admirer un portique de colonnades ou bien son reflet dans le bassin, vous invitant à une pause à la fois romantique et poétique.
Mais dans Grenade vous pourrez visiter bien d’autres magnifiques monuments, bâtiments, jardins. Vous devrez découvrir le quartier de l’Albaícin, depuis lequel la vue sur l’Alhambra est imprenable. Il se trouve sur l’emplacement même de l’ancienne Elvira. C’est désormais un quartier cosmopolite et estudiantin joyeux et festif.

La cathédrale de l’Incarnation de Grenade a été édifiée sous l’impulsion de Charles 1er, en 1518. C’est la première cathédrale de type Renaissance en Europe, bâtie sur le site de l’ancienne grande mosquée nasride de la ville. Il s’agit de l’un des chefs d’œuvre de l’art gothique et de l’art baroque. Les statues rivalisent de beauté, la rosace, les vitraux inondent la nef et le chœur d’une lumière dorée qui rapproche indubitablement d’un état mystique.
Si Grenade est à la conjonction de cultures aussi riches que variées, elle saura aussi vous séduire par un art de vivre qui ne se dément pas. Vous découvrirez en particulier une gastronomie exceptionnelle typique de la gastronomie arabo-andalouse, épicée et parfumée. Les bars, restaurants, auberges s’y côtoient dans un joyeux tournoiement de couleurs. Là, vous n’oublierez certainement pas d’ir a tapas, aller déguster les mémorables tapas de Grenade !